Dominique A - Eleor

4137 caractères
Date de sortie : 
Mar 2015
Appréciation : 
6

Quel bonheur de retrouver du très grand Dominique A(gné) ! Ce dernier album sorti au printemps 2015 marque le retour au premier plan de la mélodie qui prend le dessus sur le style plus rêche des précédents. Je m'étais éloigné de son style depuis le choc musical qu'il a crée lors de ses albums de la période 1995 ("La mémoire neuve", "Si je connais Harry") ponctués par des presque tubes ("22 bar" [1], "la mémoire neuve", "Milos"). Sur cette période, un nombre important de titres très rèussis était chantés en duo (ou avec une participation importante) de Francoiz Breut.

Par la suite, j'étais resté plus étranger aux "Remué", "Auguri" etc. Ce treizième album (11ème studio) marque le retour de ce son et ces textes assez uniques. Coté son, la voix de Dominique A peut surprendre, située assez haute mais chaude et agréable.

D'entrée, le premier titre "Cap Farvel" (qui serait d'apres Wikipedia le cap sud du Groeland) confirme le décor et le niveau : des textes très élégants, ciselés (Ont-ils vu seulement que la brume se lève / Alors qu'ils vont tous deux l'un à l'autre collés / L'un à l'autre accrochés ...Enfoncés dans le rêve ou d'un même rocher / Un jour ils ont plongé" ). On est très loin du monde parfois étriqué et nombriliste de ce qui s'est appelé la "Nouvelle scène française" à qui on reproche à juste titre une vision parfois étroite du monde. Ici on voyage dans des mondes parallèles et oniriques, parfois au prix d'un décodage compliqué. Autre exemple typique, "Central Otago", très mystérieuse invitation au voyage ou encore le titre éponyme, Eléor [2]  "Quand de tout vous serez lassés / Juste un canal à traverser / Rejoignez-moi / À Éléor".

Beaucoup plus ancré dans le réél, un très joli "Passer nous voir", très triste demande de parents restés au village au garçon parti à la ville, pour faire de la politique probablement. Très émouvant de simplicité. Autre bijou, "Au revoir mon amour" est un très joli texte sur la relation fantasmée avec une voisine inconnue [3]. Télérama y voit à juste raison un texte dans la veine des "Passantes" de Brassens (enfin, Antoine Pol pour rendre à Caesar ...). La comparaison place la barre très haut mais c'est vrai qu'elle se justifie. Dans un genre un peu diffèrent, Goldman ("Tout était dit") et Romain Didier ("La femme Publique") ont aussi réussi l'exercice. La conclusion peut surprendre ("Peut-être mon amour / Mieux vaut ne pas s'aimer / Qu'un jour ne plus s'aimer")

On notera le contraste extrême des deux clips (Eleor et Au revoir). Autant l'un est glacial avec des personnages lourds qui tombent dans la neige, autant l'autre est solaire avec d'élégantes ballerines dans les calanques de Marseille (les filles, vous êtes sûres de votre piton ?).

Dominique A est le grand frère de toute une génération de chanteurs français qui se sont engouffrés dans son sillage. Il a collaboré avec certains au travers de duos ou de compostions (Daphné, Arman Méliès ...) certains dans un genre très différent mais beaucoup des pousses jeunes ou confirmées actuelles mentionnent Dominique A comme une des personnes ayant fait sauter un verrou dans la chanson et apporté un grand bol d'air.

Très jolie photo de pochette également.
 
Pistes : 
01 Cap Farvel                              03:25
02 Par le Canada                           03:19
03 Nouvelles vagues                        03:19
04 Central Otago                           03:17
05 Au revoir mon amour                     03:07
06 Une autre vie                           03:11
07 L'Océan                                 03:49
08 Semana Santa                            02:38
09 Celle qui ne me quittera jamais         03:30
10 Passer nous voir                        02:34 
11 Éléor                                   04:33
12 Oklahoma 1932                           02:44
                         Durée totale : 00:39:32
Discographie : 
Année Titre Editeur Public CD DVD
2015 Éléor Cinq 7 - x -
2012 Vers les lueurs Cinq 7 - x -
2009 La Musique Cinq 7 - x -
2007 Sur nos forces motrices Cinq 7 x x -
2006 L'Horizon Cinq 7 - x -
2004 Solo aux Bouffes du Nord --- x x -
2004 Tout sera comme avant Parlophone - x -
2001 Auguri Parlophone - x -
1999 Remué Parlophone - x -
1995 La Mémoire neuve Parlophone - x -
1993 Si je connais Harry Parlophone - x -
1992 La Fossette Parlophone - x -
1991 Disque sourd --- - x -
cd_nbcar: 
0