Daphné - La fauve

3171 caractères
Date de sortie : 
Mar 2014
Appréciation : 
5

Daphné revient avec "La Fauve". Deux mots pour décrire Daphné : elle publie ici son 5eme album qui ont tous été appréciés et lui ont valu de nombreuses distinctions :  Grand Prix de l'Académie Charles-Cros, Prix Constentin, Globes de Cristal etc ...La bonne elève de la classe. Elle revient après un disque - hommage très réussi à Barbara [4] dans lequel elle avait signé de nombreuses collaborations. Elle reprend donc la plume (paroles et musique) pour nouveau CD histoire de nous fournir presque une heure de musique en 14 titres. Merci pour cette générosité à un époque où semble se généraliser un standard très étriqué de 10 titres / 30mn.

La voix de Daphné est assez haut perchée mais très maîtrisée, sans agressivité, avec un léger voile qui la rend très agréable. Elle est toujours dans l'élégance et le soin extrême, certains le lui reprochent, lui demandant de lâcher les chevaux par moments. Ca se défend mais c'est son style assez aristocratique et précieux dans le phrasé qui fait sa personnalité et il faut la prendre telle quelle. Son pseudonyme de nymphe en est un signe supplémentaire de cette personnalité .

La fauve ? A prendre ici comme une affirmation d'indépendance, de liberté et de maîtrise de l'espace comme elle le déclare en interview [3] [5]. On peut retrouver le coté félin sur la photo de la pochette qui peut évoquer par la chaleur des couleurs et la végétation un fond de savane. On la devine à contre jour, crinière au vent. C'est un monde qu'on retrouve aussi sur quelques titres comme "Flores Negras" [2] qui a quelques sonorités évoquant les tam tam de brousse.

Selon ses interview, ce projet était amorcé avant celui de reprise de Barbara mais sur le piano / voix de "Vengeances tardives" on pourrait retrouver des sonorités et des effets de voix qui semblent sorties tout droit d'un album de Barbara.

Un  titre ("Ne pardonne pas trop vite") dénonce les femmes battues, message assez rare chez Daphné qui se tient assez loin des messages militants en général.

Elle signe dans cet album un très joli travail en commun avec Benjamin Biolay sur "Ballade criminelle", une version qui pourrait faire penser à Bonnie and Clyde parlant de leur descendance sur fond de harpe et de mise en scène romantique pour une histoire morbide et sinistre (elle avait déjà travaillé avec Biolay sur "Dis quand reviendras-tu" sur l'album de Barbara).

 
Pistes : 
01 Rocambolesque Morocco                                  03:47
02 Où est la fantaisie                                    03:47
03 Flores negras                                          03:24
04 Lady Dangerine                                         04:37
05 Hello to love                                          03:22
06 Ballade criminelle                                     05:16
07 Ne pardonne pas trop vite                              04:57
08 Tout d'un animal                                       02:56
09 Strabisme des jours heureux                            03:06
10 Abigaïl                                                04:53
11 Vendanges tardives                                     04:16
12 100 voiliers en l'air                                  04:59
13 A dragen for me                                        02:11
14 Mon amour en feu                                       04:28

                                        Durée totale : 00:56:05
Discographie : 
Année Titre Editeur Public CD DVD
2005 L'Émeraude --- - x -
2007 Carmin --- - x -
2011 Bleu Venise --- - x -
2012 Treize chansons de Barbara --- - x -
2014 La fauve --- - x -