Bashung - Confessions Publiques

4597 caractères
Date de sortie : 
Jan 1995
Appréciation : 
6

Forcément. Pour moi, c'est l'album de référence et LE disque que je sauverais en cas d'urgence dans ma discothèque, évitons tout suspens. Enregistré au Chabada à Angers en 1995, le CD se double du DVD [3]. Tout y est, les titres les plus forts un public très présent, un Bashung au mieux de sa forme (artistique et physique) et de très gros frissons assurés ("Rebel", "L'apiculteur", "Bijou" ...). Une voix éraillée par les enchaînements de concerts peut être (mais plus sûrement par les exces liquides et autres), 32 titres lâchés dans une alternance de gros rock et de finesse acoustique. Cet album est logiquement enregistré lors de la tournée "Chatterton" qui suit la sortie du disque du même nom. Il reprend beaucoup de titres de cet album (10 des 12 titre de Chatterton sont repris ici) qui a eu un gros impact tant il a donné lieu à des hits. Avant le virage de "Fantaisie militaire" 3 ans plus tard qui l'amènera vers d'autres horizons sonores.

Presque 2h en haute densité qui se terminent avec un haletant "Toujours sur la ligne blanche" qui va crescendo et qui vous laisse haletant et perdus sur le macadam à la fin. Quelle tristesse ensuite de réécouter la version studio qui semble très plate. En même temps, ce titre, comme "Bijou" étaient présents dès le 2eme disque sorti, le "Roulette russe" sorti en 1979, près de 20 ans plus tôt. On comprendra volontiers que les arrangements se soient améliorés avec une telle expérience.

Pour être gourmand, j'aurais adoré avoir en 33ème piste l'excellente reprise du titre de Hendrix "Hey Joe" que Bashung a adapté en 1984. Elle se serait sentie comme un poisson dans l'eau au coeur de cet album [2] très chargé en guitares électriques. En témoigne par exemple la très électrique version de "J'écume" marqué par une ébouriffante intro et des solos rageurs.

La finesse de l'écriture de Bashung est mise en avant sur des titres comme "Happe" ou "L'apiculteur" [1], suite de jeux de mots fins et élégants, soulignés par une musique qui se fait discrète et complice. Évidement, des titres référence comme "Madame rêve", Osez Joséphine" ou "Ma petite entreprise" soulignent la maîtrise des textes de Bashung. De même pour "Happe", qui repose également beaucoup sur des séries de jeux de mots très habiles, jamais forcés. Peu d'auteurs arrivent à ca, même Gainsbourg faisait parfois dans la recherche systématique de jeux de mots ce qui est souvent très lourd et pénible à l'oreille. Bashung évite cet écueil grâce à ses collaborations avec des paroliers de réference : son fidèle Bergman qui signera tous les album et les titres référence malgrè les années de brouille et Jean Fauque dont le style un peu different (très axé sur les jeux de mots) fera aussi merveille.

Une teinte globalement très rock donc, même sur des titres que je trouvais sans relief particulier en version studio. De loin supérieur à mon avis de la tournée "Bleu pétrole tour" qui sera, elle,récompensée par la victoire de la musique du meilleur spectacle musical en 2009. Bashung reste d'ailleurs l'artiste le plus primé des Victoires. Son décès interviendra d'ailleurs 15 jours après ses 3 (!!) dernières Victoires reçues en 2009. Bashung y fait une poignante dernière apparition, affaibli et marqué par les traitements en cours.

 
Pistes : 
01 A Ostende                               04:26
02 A perte de vue                          05:07
03 Bombez                                  03:10
04 Elvire                                  04:55
05 Etrange été                             04:28
06 J'écume                                 03:50
07 J'avais un pense bête                   04:52
08 L'apiculteur                            07:47
09 Les grands voyageurs                    04:14
10 Les lendemains qui tuent                02:34
11 Les petits enfants                      00:49
12 Martine Boude                           04:21
13 Osez Joséphine                          03:25
14 Un âne plane                            03:24
21 Volutes                                 03:41
22 Danse d'ici                             04:44
23 Après d'âpres hostilités                04:15
24 Vertige de l'amour                      03:00
25 Ma petite entreprise                    04:05
26 Madame rêve                             05:13
27 Happe                                   03:08
28 J'passe pour une caravane               03:26
29 Gaby oh Gaby                            03:55
30 Rebel                                   04:11
31 Toujours sur la ligne blanche           04:48
32 Bijou Bijou                             05:54

                         Durée totale : 01:47:55
Discographie : 
Année Titre Editeur Public CD DVD
1977 Roman-photos xxx - x -
1979 Roulette russe xxx - x -
1981 Pizza Philips Records - x -
1982 Play blessures xxx - x -
1983 Figure imposée xxx - x -
1985 Live Tour 85 xxx x x -
1986 Passé le Rio Grande xxx - x -
1989 Novice xxx - x -
1991 Osez Joséphine xxx - x -
1992 Tour novice xxx x x -
1994 Chatterton xxx - x -
1995 Confessions publiques Philips Records x x x
1998 Fantaisie militaire xxx - x -
2002 L'Imprudence xxx - x -
2002 Cantique des cantiques en duo avec Chloé Mons xxx - x -
2004 La Tournée des grands espaces xxx x x -
2006 La Ballade de Calamity Jane avec Chloé Mons et Rodolphe Burger xxx - x -
2008 Bleu pétrole xxx - x x
2009 Dimanches à l'Élysée xxx x x -
2011 L'Homme à tête de chou xxx - x -